GREZHUL

Le corrompu

Sur mobile, scrollez sur la droite pour voir le tableau en entier.

ClasseType de dégâtsFactionRôlesType d'attaqueRaretéPosition conseilléeArtefact recommandéUnion
Logo Tank - AFK ARENAForce logo - AFK ARENAFaction Morts-Vivants logo - AFK ARENATank logo - AFK ARENAMêlée logo - AFK ARENARareté Elevé logo - AFK ARENAAvant logo - AFK ARENAArtefact - Calice de vitalité de Dura - AFK ARENABibliothèque union - AFK ARENA

Que signifie les logos ? Cliquez ici.

Equipement signature

“Lame du boucher”

Ces deux terribles lames sont particulièrement efficaces contre d’autres morts-vivants.

Compétence : Réanimation

Invoque 1 guerrier squelette toutes les 9 secondes derrière l’ennemi le plus au bord du champ de bataille pendant que Grezhul est vivant.

[+10 Déverrouillé] Grezhul récupère 10% de ses PV max lorsque le guerrier squelette meurt.
[+20 Déverrouillé] Grezhul récupère 20% de ses PV max lorsque le guerrier squelette meurt.
[+30 Déverrouillé] Le guerrier squelette est invoqué toutes les 7,5 secondes.

Lore

Gareth appartenait aux Prétoriens, l’ordre le plus prestigieux du royaume du vieux roi. Il entra dans le domaine royal alors qu’il était encore assez jeune. Il grandit avec les membres de la famille royale, voyant le roi presque tous les jours et faisant son apprentissage à son contact. La vie qu’il menait désormais n’était pas seulement due à l’ altruisme du roi. Il avait montré un grand charisme et d’incroyables aptitudes martiales dès son plus jeune âge. On était venu trouver sa famille pour l’intégrer à la garde royale. C’était un grand honneur pour les siens.

Quand Gareth atteignit l’âge d’homme, il ne déçut pas. Il s’améliorait sans cesse, et c’est tout naturellement qu’il fut choisi pour rejoindre la Garde prétorienne du roi. Ce corps d’élite réunissait les guerriers les plus doués dans tous les aspects de la science militaire. Ils surpassaient tous leurs adversaires. À cette période, il y avait sans cesse des tentatives d’ assassinat contre le roi ; toutes échouaient. Gareth repoussa lui-même plusieurs de ces attaques, se faisant même une fois délibérément transpercer la main par un trait afin de protéger le cœur de son roi. Il arracha la flèche de sa paume blessée et poursuivit l’archer jusqu’à ce qu’il l’attrape et le tue en utilisant la flèche comme une dague.

Le Prétorien cherchait toujours à prémunir son souverain des menaces venues de l’ extérieur, mais il n’aurait jamais imaginé que le véritable danger viendrait du saint des saints. Edwin, le frère cadet du roi, voulait un pouvoir plus grand que celui de son aîné, et il convoitait rien moins que le trône. Rassemblant patiemment autour de lui un groupe de conspirateurs et de mécontents, il organisa un coup d’État. Au cours d’un banquet honorant les généraux et les conseillers les plus proches du souverain, Edwin se leva pour porter un
toast.

« Au plus gracieux des rois et au plus gracieux des frères. Que son règne dure aussi longtemps qu’il vivra. »

A ces mots, les traîtres, stratégiquement placés dans la salle, transpercèrent les dos et les cœurs des gardes et des officiers de l’ ancien régime. Gareth parvint à se débarrasser de son assaillant, mais il fut submergé quelques instants plus tard, toute sa science de l’escrime ne pouvant rien face à un tel torrent de lames. Il s’effondra, gravement blessé en une dizaine d’ endroits. Tandis que sa vision se brouillait, il vit le roi se faire traîner devant Edwin, qui lui trancha nonchalamment la gorge.

Depuis les profondeurs de la mort, une voix appela Gareth. Elle lui faisait une offre. Une âme en échange de la vie. Une possibilité de revanche. Le choix s’imposait de lui-même. Un nom fut murmuré, et Gareth comprit qu’il venait d’être baptisé à nouveau. À l’endroit Où Gareth était tombé, Grezhul se releva. Sa chevelure ressemblait désormais à une flamme d’ outre-tombe, et sa peau avait perdu la couleur de la vie. Deux des traîtres s’effondrèrent avant même d’avoir remarqué la fantomatique présence dans la salle. Leurs cris brefs attirèrent l’attention de leurs camarades, qui eurent juste le temps de voir tomber la peau et les muscles des corps empalés sur les lames de Grezhul. Ils frémirent d’horreur quand les deux squelettes blanchis ramassèrent des armes et s’approchèrent d’eux. La salle devint vite un abattoir. Chaque pas laissait une trace de sang. Puis l’on vit Grezhul quitter le palais avec le corps du roi sur son épaule et se diriger vers un ancien cimetière.

« Le devoir survit à la mort. »

Laisser un commentaire