ANKHIRA

Beauté trompeuse

Sur mobile, scrollez sur la droite pour voir le tableau en entier.

Type de dégâtsFactionRôlesType d'attaqueRaretéPosition conseilléeArtefact recommandéUnion
Intelligence logo - AFK ARENAFaction Pugilistes logo - AFK ARENADebuffer logo - AFK ARENAMêlée logo - AFK ARENARareté Légendaire logo - AFK ARENAAvant logo - AFK ARENAArtefact Appel de Dura - AFK ARENABibliothèque union - AFK ARENA

Que signifie les logos ? Cliquez ici.

Lore

Lorsqu’ils pensent aux pugilistes, la plupart des gens imaginent d’imposantes bêtes, des crocs ensanglantés, des griffes acérées et des coups de sabots furieux. Certes, la brutalité et la férocité expriment bien la puissance militaire des pugilistes, mais elles ne sont pas les seules options dont ils disposent. Certains membres de cette faction sont plus patients, plus passifs, mais tout aussi mortels. Ils habitent les recoins les plus sombres des terres pugilistes, tapis dans l’ombre à attendre leur proie, s’occupant de leurs nids. Le voyageur assez inconscient pour visiter ces régions ne serait pas pourchassé par un centaure maniant une arme redoutable, ni déchiré à coups de griffes par un monstre à tête de lion. Non. Mais s’il faisait un faux pas, il se retrouverait englué dans une toile incroyablement résistante. Il ressentirait une douleur fulgurante, puis convulserait en proie à d’atroces souffrances, tandis que ses organes commenceraient à se dissoudre.

Les Arachin ont une société matriarcale. Dans leur clan, la reine règne sans partage. Ses paroles ont force de loi et sa volonté s’impose à tous ceux qui habitent les nids. Elle règne en maîtresse absolue dans les cavernes tortueuses et les recoins à moitié recouverts d’ anciennes toiles. Ankhira est la plus récente des reines des Arachin. Elle appartient à la jeune génération, mais, déjà, les dards de ses pattes arborent des teintes menaçantes, indiquant la terrifiante efficacité de son venin. C’est l’une des pugilistes les plus dangereuses, et même les vétérans les plus anciens la traitent avec une déférence empreinte d’inquiétude. Elle est capable, d’une seule piqûre de ses pattes, de terrasser l’ennemi le plus imposant et de l’envoyer se rouler au sol, en proie à d’inimaginables douleurs. En quelques secondes, ses hurlements se changeront en un gargouillis étouffé. Quelques secondes de plus, et il ne restera rien de cette scène atroce que le silence et un cadavre atrocement mutilé, seule preuve que quelque chose s’est bien passé ici.

Lors de leur invasion, les Hypogéens s’intéressèrent aussi aux nids des Arachin. Après les premières incursions, les Arachin commencèrent à ériger des fortifications sous la supervision d’Ankhira. D’anciennes toiles furent retirées puis retissées, souvent imbibées des toxines les plus dangereuses. Des toiles qui servaient autrefois à capturer furent réutilisées pour tuer. Le besoin de se nourrir passa au second plan, derrière la survie. Et les Arachin survécurent. Les forces expéditionnaires envoyées par les Hypogéens connurent une mort rapide dans des tunnels où ils se croyaient en sécurité. Il arrivait souvent que des détachements entrent dans des grottes béantes et y disparaissent sans laisser de trace, hormis quelques armes et armures abandonnées au sol, ou encore un casque grotesquement suspendu à un fil d’araignée.

À la suite de ces désastres, les hordes hypogéennes décidèrent d’éviter les Arachin. Ces attaques étaient stratégiquement trop coûteuses, et d’autres combats étaient plus importants. Les démons battirent donc en retraite loin des nids. Cela ne fit que renforcer la réputation d’Ankhira.

« Une seconde. Une goutte. La mort. »

Laisser un commentaire