OGI

Champion de la nature

Sur mobile, scrollez sur la droite pour voir le tableau en entier.

Type de dégâtsFactionRôlesType d'attaqueRaretéPosition conseilléeArtefact recommandéUnion
Force logo - AFK ARENAFaction Sauvageons logo - AFK ARENATank logo - AFK ARENAMêlée logo - AFK ARENARareté Légendaire logo - AFK ARENAAvant logo - AFK ARENAArtefact - Calice de vitalité de Dura - AFK ARENABibliothèque union - AFK ARENA

Que signifie les logos ? Cliquez ici.

Lore

Le peuple sauvageon est très divers, mais certains de ses membres passent moins inaperçus que les autres. Ogi est l’un de ceux qui attirent l’œil. Les sauvageons se soucient peu des apparences ; pourtant la plupart d’entre eux sont surpris en découvrant Ogi. En voyant sa taille, on comprend qu’il a des géants parmi ses ancêtres. On ne peut pas le manquer lorsqu’il se fraie un chemin à travers les arbres. Il n’a jamais aimé l’attention ni les regards appuyés. Il ressentait de la gêne et de la tristesse dès que son immense silhouette faisait pleurer un enfant. Quand il traversait un village, une vague de tristesse le submergeait s’il percevait de la peur dans les yeux d’autrui. Il détestait voir les autres sauvageons chuchoter en le montrant du doigt lorsqu’il s’approchait d’eux, alors il s’est enfui vers la lisière de la forêt, loin de l’Yggdrasil.

C’est là qu’il a installé sa maison, un petit cottage fait de bric et de broc. Il l’a construit en glanant des bouts d’arbres et de branches tombés au sol. Il semble solitaire… mais en vérité, il a de nombreux amis. Ogi préfère de beaucoup la compagnie des petites créatures de la forêt à celle de ses semblables. Les oiseaux entrent par sa petite fenêtre et viennent se percher sur ses épaules ou sur sa tête en piaillant avec entrain, tandis qu’il leur offre graines et baies. Les souris passent entre ses pieds et s’arrêtent pour jeter de petits cris de contentement. Ses poches et ses sacs ne contiennent pas de clés ni de pièces, mais des nids d’écureuils et des champignons. Son mode de vie illustre une ironie cruelle : ce géant si craint par les autres sauvageons est en fait l’une des créatures les plus douces de leur forêt. Ses amitiés inhabituelles ont encore réduit ses capacités d’élocution, déjà assez peu développées. Il n’utilise désormais plus que des phrases et un vocabulaire extrêmement simplifiés. En dépit de son incapacité notoire à converser, Ogi possède une calme sagesse, qui l’a bien servi pendant les années passées loin de ses semblables.

Lorsque les Hypogéens ont déferlé par la Porte, d’innombrables amis d’Ogi ont perdu leur maison, du cerf le plus imposant à la créature la plus minuscule. C’en fut trop, même pour le plus gentil géant du monde, et Ogi décida de se battre pour protéger ceux qu’il aime. C’est un adversaire terrifiant. Lorsqu’il se laisse envahir par la colère, c’est une force de la nature, un torrent déchaîné qui arrache tout sur son passage. Sa peau est aussi épaisse que l’ écorce du chêne le plus ancien, et ses ennemis tordent leurs lames en ne laissant que quelques égratignures sur ses bras épais comme des troncs d’arbres. La voie d’Ogi est en train de changer. Ce qui était autrefois une route de paix et de tranquillité est devenu un chemin couvert de sang et d’os brisés.

Malgré sa force prodigieuse, il ne peut agir seul. Même quelqu’un de sa trempe ne peut pas affronter une armée sans alliés. Ogi est donc prêt à mettre de côté ses doutes et à tendre la main à ceux qui veulent combattre avec lui, afin de protéger la forêt et ses habitants.

« Méchant ! J’écrase ! »

Laisser un commentaire